Recherche
Recherche
Les Amis du Musée de la Grande Guerre
a6_fort_de_souville

11-12 juillet 1916, la dernière offensive allemande est stoppée à Souville

Alors que l’offensive de la Somme a commencé et que la Ve armée du Kronprinz ne dispose plus d’aucune réserve stratégique, Falkenhayn décide de lancer une dernière offensive limitée pour conquérir le dernier point d’appui de la défense française : le fort de Souville. Le 11 juillet à l’aube, après trois jours de préparations d’artillerie, 40 000 hommes soldats allemands, dont l’Alpenkorps, s’élancent à l’assaut sur un front de 4 kilomètres. Lire la suite →

p168

7 juillet 1916 : les Français reprennent le PC 119

Alors que la pression allemande sur le secteur entre Souville et Froideterre s’accentue en vue d’une nouvelle offensive, le commandement français continue de lancer des contre-attaques locales pour reprendre du terrain et gêner les préparatifs allemands. Le 7 juillet, la 120e brigade s’élance donc à l’assaut du PC 119 (FT-2) situé au nord-est de la côte de Froideterre. Lire la suite →

thiaumont10

30 juin 1916 : le 248e RI tente de reprendre l’ouvrage de Thiaumont

Depuis l’assaut allemand du 23 juin, Nivelle ne cesse de lancer des contre-attaques locales pour reconquérir coûte que coûte le terrain perdu. Le 29 juin, à la tombée de la nuit, les 4e et 5e bataillons du 248e RI, aux ordres du lieutenant-colonel Marchand, quittent la citadelle de Verdun et marchent vers la ligne de front. Lire la suite →

A1

27 juin 1916 : Adolphe Widloecher, sous-officier allemand né en Alsace, est capturé par les Français

Nous vous présentons aujourd’hui le parcours atypique d’un soldat alsacien né en 1891 et qui commença logiquement la Grande Guerre dans les rangs de l’armée impériale allemande.

Lire la suite →

Fleury

23 juin 1916 : l’Alpenkorps attaque Fleury

Alors que l’offensive sur la Somme est sur le point de commencer, Falkenhayn jette ses dernières forces dans une ultime offensive pour s’emparer de la crête de Froideterre, du village de Fleury et du fort de Souville. A partir du 17 juin, un nouveau bombardement d’envergure s’abat sur les positions françaises, aux obus explosifs s’ajoutent plus de 100 000 obus asphyxiants au cyanogène. Lire la suite →

5861796139_d6b696858b_z

17 juin 1916, les Allemands contre-attaquent au Mort-Homme

Même si depuis le 8 juin les Allemands portent leur effort principal sur le secteur de Thiaumont sur la rive droite, de terribles combats se déroulent toujours pour la possession de la crête du Mort-Homme sur la rive gauche. Le 17 juin à 0h40, le 312e régiment d’infanterie est pris sous un violent bombardement d’artillerie. Lire la suite →

HJB10_–_Krafft_von_Dellmensingen

8 juin 1916 : l’Alpenkorps passe à l’attaque

Alors que la garnison du fort de Vaux, aux ordres du commandant Raynal, a été contrainte à la reddition le 7 juin, les Allemands décident de poursuivrent leurs efforts pour dégager les abords de l’ouvrage. En soutien des 1. Infanterie Division et 2. b. Infanterie Division (bavaroise), la Ve armée allemande peut désormais compter sur un corps d’élite commandé par le général Konrad Krafft von Dellmensingen : l’Alpenkorps (Corps alpin) qui s’est déjà illustré dans les Dolomites, en Macédoine et en Serbie. Lire la suite →

Vaux juin 1916a

2 juin 1916 : le siège du fort de Vaux commence

Malgré les échecs sanglants de l’armée allemande sur la rive gauche depuis le début du mois de mai, Falkenhayn souhaite, une fois encore, marquer les esprits et remporter une victoire tactique prestigieuse en s’emparant du fort de Vaux. Néanmoins le temps presse, car l’imminence d’une offensive alliée sur la Somme est désormais une certitude pour l’OHL. Lire la suite →

Insigne_régimentaire_du_173e_régiment_d'infanterie.

29 mai 1916 : la résistance héroïque des Corses du 173e RI

Depuis le 23 mai, le 173e RI, recruté en Corse, a pris position pour reprendre la cote 304 sur la rive gauche de la Meuse. Le 29 mai, le 2e bataillon aux ordres du commandant Appert est soumis à une attaque précédée d’un bombardement d’artillerie lourde d’une violence inouïe. Lire la suite →

Douaumont cadavres allemands 1

Le 129e RI à la reconquête du fort de Douaumont

Depuis la nomination de Nivelle à la tête de la IIe armée, Joffre presse son subordonné pour qu’il planifie une attaque limitée en vue de reprendre le fort Douaumont en espérant à la fois remonter le moral des troupes et regagner la confiance des politiques. Néanmoins, les yeux toujours rivés sur la Somme, Joffre n’alloue pas les moyens nécessaires, notamment en artillerie lourde, pour que cette opération puisse aboutir. Le 22 mai au matin, le 129e RI part pourtant à l’assaut du fort. Lire la suite →

falkenhayn1

16 mai 1916 : Falkenhayn croit encore à la victoire

Alors que Nivelle planifie avec Magin la reprise du fort de Douaumont pour le 22 mai, Falkenhayn arrive au QG de la Ve armée allemande à Stenay pour régler les détails du prochain coup de boutoir contre l’armée française qu’il croit au bord de l’épuisement. Lire la suite →

groupe de combat français

Les motivations des combattants

Alors que la bataille de Verdun s’éternise et que les pertes sont effroyables pour les deux camps, il est essentiel d’essayer de comprendre comment et pourquoi les hommes ont-ils accepté sans défaillance de grande ampleur de monter en ligne et de se battre aussi longtemps. Lire la suite →

1er mai

1er mai 1916 : le 170e RI attaque dans le secteur La Caillette-Souville

Alors que la prise de commandement de la IIe armée par Nivelle est effective à compter de ce jour, le 170e RI est lancé à l’assaut du sous-secteur des Carrières dans le but de dominer le ravin de la Fausse-Côte. Lire la suite →

bras-moulainville

Premier bilan de l’offensive allemande

Deux mois après avoir lancé son offensive limitée dans le but de briser le moral de l’armée française et de provoquer une contre-attaque hâtive des Britanniques dans l’Artois ou la Somme, Falkenhayn ne peut que constater le double échec de son plan. Lire la suite →

GdC Allemands VIII

Le Sturmabteilung Rohr à Verdun

Au début de l’année 1916, le Sturmabteilung Rohr est mis à disposition de la Ve armée allemande en vue de l’offensive sur Verdun. Il est rattaché à la 6. Infanterie Division. Lire la suite →

ordre94

9 avril 1916 : « Courage, on les aura ! »

Le 9 avril au soir, alors que les Allemands viennent de lancer une nouvelle offensive sur les deux rives de la Meuse et que partout ils ont été repoussés au prix de très lourdes pertes, le général Pétain rédige son ordre du jour n°94 qui va entrer dans la légende de Verdun. Lire la suite →

grande-guerre-14-18_4005797

2 avril 1916, le 31e BCP tente de reprendre Vaux

Le 31 mars, les Allemands ont réussi à prendre pied dans la partie ouest du village de Vaux. Pris sous un bombardement incessant, les Français ne peuvent pas contre-attaquer immédiatement. Le 2 avril à l’aube, le 31e bataillon de chasseurs à pied sous les ordres du commandant Clayeux est en place pour mener la contre-attaque. Lire la suite →

073

20 mars 1916 : la défaillance de la 29e DI

L’offensive allemande sur la rive gauche reprend le 20 mars afin d’aligner le front en suivant la ligne Avocourt-cote 304-Mort Homme-Cumières. Les Allemands ont concentré de nouvelles troupes dans le secteur pour mener à bien leur attaque. Le lundi 20 mars, à 7h du matin, les bois d’Avocourt et de Malancourt disparaissent sous un déluge de feu. Entre 14h30 et 15h15, les Bavarois de la 11. ID s’élancent à l’assaut. Lire la suite →

Couv180316

Le bilan de « La semaine sanglante »

Du 6 au 15 mars 1915, les Allemands ont tenté une offensive combinée sur les deux rives de la Meuse. Toujours soutenues par une artillerie puissante qui surclasse l’artillerie française, les troupes du Kronprinz ont réussi à progresser mais de quelques kilomètres seulement et au prix de lourdes pertes. La guerre d’attrition s’installe. Lire la suite →

Macker

8 mars 1916, le 92e RI contre-attaque !

A 19h le 7 mars 1916, le 92e RI aux ordres du lieutenant-colonel Macker reçoit l’ordre de se préparer à contre-attaquer le lendemain à 7h afin de reprendre le bois des Corbeaux investi par les Allemands depuis la veille. Lire la suite →

1 2